Enfermements et travail (2018)

Journées d’études prévues

Le monastère, la prison, comme d’autres lieux clos, sont également très fréquemment des lieux de travail. On sait combien les cisterciens ont développé, notamment à Clairvaux, cet aspect de la vie régulière. Le travail revêt dans les communautés religieuses une valeur qui peut sembler très spécifique. Pourtant, associé à l’idée d’une transformation de la personne, il a aisément envahi les lieux pénitentiaires du XIXe siècle. Il s’agira d’explorer ce dispositif fort qui lie clôture, travail et peine, au travers de l’étude des pratiques mises en œuvre pour organiser le travail des « enfermés » et son économie.