Accueil

Comparer les enfermements monastiques et carcéraux

Monastères, prisons, asiles, hôpitaux sont sans aucun doute des « objets moralement totalement disparates » (Howard Becker). Cependant, tout en poursuivant des fins radicalement différentes, ils mettent en œuvre des dispositifs et des moyens en partie similaires, comme le règlement intérieur, l’emploi du temps, l’association étroite du travail aux pratiques religieuses ou la répartition spatiale des personnes.

Le programme de recherche « Enfermements » vise à rapprocher analytiquement et à comparer ces institutions rassemblées sous la notion de « milieux clos », depuis le Moyen Âge jusqu’à l’époque contemporaine.

Un cycle de rencontres

Le programme de recherche « Enfermements » s’organise autour d’un cycle de rencontres scientifiques (colloques internationaux, journées d’études, etc.) auquel s’associent d’autres manifestations visant un public plus large (interventions publiques, webdocumentaire) et des opérations de publication et de documentation.

Un lieu : Clairvaux

La plupart des manifestations par le programme de recherche « Enfermements » ont pour cadre Clairvaux, ancienne abbaye cistercienne fondée en 1115, transformée en dépôt de mendicité puis en prison à l’époque napoléonienne et aujourd’hui encore maison centrale.

Des partenaires

La réalisation du programme de recherche se fait en coopération avec de nombreux partenaires dont l’Association « Renaissance de l’Abbaye de Clairvaux » et le Labex Hastec − Histoire et anthropologie des savoirs, des techniques et des croyances.